lundi 13 janvier 2014

Le message de compréhension...

« Le message de Gandhi, de Mandela, de Martin Luther King (...) C'est un message d'espoir dans la capacité des sociétés modernes à dépasser les conflits par une compréhension mutuelle et une patience vigilante. »

Stéphane Hessel


Prenons-nous toujours le temps de comprendre l'autre ? Les motifs de ces actes, le pourquoi de ses réactions, de ses agressions ? Personnellement, il m'est difficile de toujours regarder et de réagir avec calme, compréhension et sans jugement. De nature impulsive et égocentrique, ce sont mes besoins à moi que je comble en premier...

Lorsqu'un conflit se présente, j'ai souvent tendance à ressentir de l'incompréhension de la part de l'autre. Pourtant, pour qu'il y ait conflit, il faut être deux. Ma réaction et celle de l'autre en fusion génèrent des conflits que sans une compréhension mutuelle et de la patience ne peuvent éteindre.

Puis comme un conflit se joue à deux, il est parfois difficile d'avancer de part et d'autre. Certains font des pas plus grands, d'autres reculent... Il faut mettre de l'eau dans son vin. Est-ce là la vraie intelligence ?

J'aimerais tant pouvoir éviter le jugement. Pouvoir avoir une opinion claire en comprenant l'origine des comportements. Pourquoi la peur ? Pourquoi la haine ? Pourquoi cette réaction ? Pourquoi ces conflits et ces incompréhensions ?



8 commentaires:

  1. le conflit est difficile a chaud... echapper a la violence quand les emotions montent .

    RépondreSupprimer
  2. Se retirer est souvent une solution efficace. Le retrait permet de voir les choses sur un angle différent.

    RépondreSupprimer
  3. Je pense que la seule manière d'avancer dans un conflit sans craindre l'explosion, reste de mettre de l'eau dans son vin sans pour autant céder sur les positions qui nous semblent capitales. Tenter de comprendre l'autre, mais aucunement se laisser envahir...après ce n'est qu'une théorie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La compréhension et l'empathie sont souvent la clé de bien des mots. Il faut sortir de ses œillères et s'ouvrir à l'opinion de l'autre. Et effectivement, il ne faut pas se laisser envahir. Il faut rester intègre et assumer ses opinions.

      Merci Polina pour votre commentaire.

      Supprimer
  4. Et bien, peut-être simplement s'arrêter, en se disant que l'autre au fond est comme nous, avec des besoins, des émotions et un coeur comme le nôtre.Il me semble que ça peut aider à l'ouverture xxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'arrêter permet souvent de voir la situation différemment... puis de s'ouvrir! Effectivement! Merci Nanou!

      Supprimer
  5. Et peut-être d'essayer de ne jamais rien prendre comme personnel, en gardant un brin d'objectivité. Bonne semaine à toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est parfois difficile de ne rien prendre personnel... on veut être aimé simplement, sans jugement!

      Je suis désolée pour le mutisme de mon blogue... Blogger me boude et m'empêche de faire tout ce que je désire depuis quelques semaines...

      Bonne semaine à toi aussi Nanou La Terre!

      Supprimer

Votre commentaire est apprécié et important. J'y répondrai assurément.