vendredi 1 novembre 2013

La fête des morts...

 
« Les morts sont des invisibles, mais non des absents. »
 
Victor Hugo

Le premier novembre est le jour de la fête des morts. Il s'agit d'un rituel pratiqué dans plusieurs cultures et religions, consacrant un ou plusieurs jours à la commémoration des défunts.
 
À première vue, la fête des MORTS, n'a rien de réjouissant. S'agit-il d'une journée pour pleurer ou pour se remémorer de bons moments ? Pour moi, il s'agit d'une journée pour célébrer les gens qui nous ont quitté trop tôt. Leur redonner une place spéciale dans notre cœur pour poursuivre en paix et accompagné de leur âme bienveillante pour le reste de l'année.
 
Bonne journée!
 
Crédit photo: Fleur d'âme
 
 
 

4 commentaires:

  1. La tristesse face à la mort est toujours liée à la perte de futurs potentiels. Ce que je ne vivrai plus avec lui ou elle, ce qu'il ne fera plus lui-même. Ces futurs n'existeront pas. La mort est aussi, à mon sens, un incitatif à faire le bilan de ce qui a existé, des bons ou moins bons moments entourant la vie de celui qui n'est plus et aussi un appel à s'interroger sur le sens que l'on donne à nos propres actions, à ce qu'il nous est donné de réaliser ici et maintenant, pendant qu'il en est encore temps.

    RépondreSupprimer
  2. Le concept d'ici et maintenant est très important. Je vis, je suis, j'existe. Mon entourage aussi. Ce pourquoi je ne condamne personne de leur vivant et que je ne m'avoue jamais vaincue...

    Des connaissances allumaient une chandelle en signe de support à une amie qui vit des moments difficiles. Le premier novembre... Je le ferai tous les autres jours de l'année, mais jamais le jour de la fête des morts. Elle est toujours des nôtres, ici et maintenant. Que la force soit avec elle et sa famille.

    Merci Pierre pour ton commentaire.

    RépondreSupprimer

Votre commentaire est apprécié et important. J'y répondrai assurément.