dimanche 27 octobre 2013

Ces enfants qui aiment trop...

« On est toujours l'enfant de quelqu'un. »
 
Pierre-Augustin Caron Beaumarchais
 
 
Il m'arrive parfois de me rendre à la garderie, au service de garde ou à l'école de mes enfants pour faire des activités avec eux et leurs copains. Je vais aussi dans les classes de mes copines enseignantes pour échanger avec leurs élèves.
 
Je le fais pas amour pour les enfants et pour le plaisir de vivre avec eux une expérience unique et enrichissante. J'aime leur spontanéité et leur joie de vivre.
 
Je reçois aussi des confidences et des preuves d'appréciation sans frontière. Toutefois, un comportement m'inquiète beaucoup. Celui de ces enfants qui aiment trop...
 
Pour la majorité des enfants, je suis une inconnue. Toutefois, certains m'adopteront rapidement, rechercheront le contact physique (demande de se faire prendre, de s'asseoir sur moi, etc.), d'autres me feront des confidences (ex.: un fillette de 8 ans m'a parlé de sa maman en phase terminale d'un cancer).
 
Ces comportements m'inquiètent. Les enfants sont naïfs et vulnérables. Lorsque les barrières à l'autre sont minces j'ai peur pour eux. Ils pourraient être la proie de gens mal aimants.
 
Je m'interroge sur ces enfants qui aiment trop... Ont-ils une carence d'affection à la maison pour en rechercher ainsi ? Les confidences sont-elles signes d'un besoin de s'extérioriser, de partager sa souffrance ?
 
Comme adulte, nous avons davantage de retenue. Nous ne disons pas tout à tout le monde, nous ne sautons pas dans les bras du premier venu...
 
Pourquoi certains enfants aiment trop ?
 
 
Crédit photo: Fleur d'âme
 
 

5 commentaires:

  1. Ohhh.....comme je comprends ce billet. Dans ma classe cette année, j'ai une petite élève qui "me voit dans sa soupe"!...Elle m'appelle parfois maman, me dit que parfois la fin de semaine, elle pleure car elle s'ennuie de moi...

    Pas d'amour à la maison. Elle est 100 fois mieux à l'école que chez elle. Je lui fournis des balises, un encadrement, des limites, de la sécurité donc. C'est ce dont elle manque le plus.

    Bon dimanche!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'il faut aussi s'interroger sur le comportement de nos propres enfants, sans pour autant être alarmiste... Pas évident...

      Bon dimanche Michèle!

      Supprimer
  2. Ton billet est tellement touchant ! C'est vrai qu'il y a des enfants qui s'attachent facilement. Trop ? Je ne le crois pas toutefois. Je pense que les enfants, au contraire, savent trouver ces personnes à qui ils peuvent se confier. On en a tous besoin au fond. Sauf que nous adultes, on apprend en vieillissant à tout garder pour soi. Trop parfois. C'est sain je pense de savoir trouver des personnes à qui se confier. La petite fille qui t'a parlé de sa maman en phase terminale du cancer, peut-être étais-tu à ses yeux la seule à qui elle pouvait en parler. Trop souvent dans ces moments difficiles, la famille elle-même imagine qu'il ne faut rien dire aux enfants, qu'ils ne comprendraient pas. Au contraire, ils comprennent beaucoup de choses mais avec leur raisonnement d'enfant. Peut-être que d'aller parler à un adulte extérieur, c'était une façon pour cette petite fille d'aller «valider» ou bien trouver des réponses qu'elle ne recevait pas de ses proches...

    C'est étrange de tomber ainsi sur ton billet ce matin. Ce weekend justement, nous sommes allés voir une tante mourante de mon mari. Mon fils était avec nous et j'ai vu à quel point il était troublé de voir cette femme dans les 90 ans, que nous avons connue bien portante et qui aimait manger, ainsi décharnée, presque inconsciente et qui demandait pour sa grand-mère...morte depuis longtemps. Mon fils n'a pas posé de question. C'est moi qui ai abordé la chose avec lui ensuite. Ce n'est qu'alors qu'il s'est permis quelques questions...

    Je dis n'importe quoi, au fond je n'en sais rien pour les enfants dont tu parles. Sauf que je me souviens que petite, j'ai parfois trouvé beaucoup de réconfort auprès de personnes qui n'en ont jamais rien su... Comme quoi, on fait parfois une différence pour les gens sans même en prendre conscience !!

    Marie xx

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Marie,

    Je m'inquiète pour ces enfants qui semblent appartenir à tout le monde. Des enfants qui, souvent, sont élevés par la famille élargie et qui sont très souvent entourés d'adulte.

    La fillette qui m'a raconté la situation de sa mère m'a beaucoup touchée à l'époque par sa façon détachée de raconter les choses. Elle me parlait qu'elle s'occupait de son petit frère, qu'elle aidait sa maman comme elle le pouvait du haut de ses 8 ans.

    Je l'ai vu sa maman, jusqu'au dernier moment. Deux semaines avant de mourir, elle assistait à la rencontre de parents qui accompagne la rentrée scolaire. Elle était escortée par son père qui l'aidait à tenir debout. Elle s'est tant battue... Lorsque j'ai appris son décès (c'était une femme de mon quartier), j'ai tout de suite pensé à sa fille. Une petite fille forte, comme sa maman...

    Caroline xx

    RépondreSupprimer

Votre commentaire est apprécié et important. J'y répondrai assurément.